en tête

Sorties

J-C Carrère nous propose une ballade :

la bataille.jpg


UXELLODUNUM

Nous sommes au PUY d’ISSOLUD, au nord de CARENNAC, sur la commune de SAINT-DENIS-lès-MARTEL, dans le Lot. Il faut savoir qu’ici même s’est déroulée la dernière grande bataille de la guerre des Gaules, en 51 avant J.C, donc après Alésia.
Suite à la capitulation de Vercingétorix, une troupe d’insoumis de 2 à 5000 hommes (« des gens sans aveu », selon César), commandée par le Sénon DRAPPES aidé par le Cadurque LUCTERIOS (un ancien d’Alésia), se dirigea vers la Narbonnaise. Poursuivis par les légions romaines de CANINIUS, les Gaulois se retranchèrent sur l’oppidum d’UXELLODUNUM. Le PUY d’ISSOLUD, de la taille d’Alésia ou de Gergovie, est un plateau de 80 Ha qui culmine à 310 m. au-dessus de petites vallées. Il est bordé de pentes et de falaises très abruptes.
La position fut rapidement encerclée par CANINIUS. Quant à LUCTERIUS, il fut intercepté et mis en fuite alors qu’il accompagnait un convoi de ravitaillement pour ses amis du camp retranché. Par ailleurs, DRAPPES attaqué dans son camp à dix milles romains de là fut capturé et vit ses troupes massacrées.
Faute de chefs, la résistance gauloise continua de plus belle. Aux deux légions de CANINIUS vinrent s’ajouter les deux légions et demie de FABIUS. Enfin CESAR arriva sur place avec ses cavaliers et encore deux légions supplémentaires. Cela faisait environ 30000 hommes autour de l’oppidum. La bataille allait être chaude.
Les sièges se terminent souvent par le manque d’eau des assiégés. Aussi CESAR, en bon stratège, fit interdire l’accès à la rivière par des machines de guerre. Comme une source abondante approvisionnait toujours les Gaulois sur les flancs de l’oppidum, on fit ériger en contrebas une tour de dix étages qui permettait aux archers d’interdire l’approche de cette résurgence. En même temps, les sapeurs romains commencèrent à creuser des galeries souterraines pour dériver et assécher la source. A l’issue d’un travail très pénible, ils finirent par atteindre leur but malgré les efforts de contre-sapes menés par de valeureux Gaulois.
De violents combats furent menés sur le site. Des fouilles ont été effectuées, surtout près de la fontaine de Loullié, depuis le XlXe siècle, avec l’aide et l’approbation tardive de NAPOLEON III, jusqu’à nos jours. Les pointes de lances, de javelots, d’épieux, de flèches ainsi que des fers de catapultes (104 exemplaires) et les innombrables « pierres de frondes » jonchaient le champ de bataille. De nombreux clous de sandales, des monnaies gauloises et romaines, des éléments d’équipements donnent l’idée du nombre de soldats présents sur le terrain et de leur terrible bataille.
La visite guidée d’une partie des galeries souterraines est aujourd’hui très intéressante. Un vrai travail de Romain ! La réplique gauloise, en contre-sape, avait d’ailleurs la même valeur.
Le petit musée de site expose un important mobilier issu des fouilles, des reconstitutions diverses, des plans, des cartes, des photographies…
Les lieux sont dignes d’intérêt.
Jean-Claude Carrère
(carrere24@gmail.com)

sortie.jpg

SORTIE "dans, sous, sur" St Front

Ce samedi 29, guidé par notre ami Thierry Baritaud et avec la bénédiction du recteur T. Magimel, nous sommes grimpés vers les coupoles de St Front, cette cathédrale, au passé tourmenté. Quelques menus travaux en cours, suite à une grande restauration des coupoles et la mise en place d'un chemin sécurisé permettant la visite. Une vue extraordinaire sur la ville de Périgueux et alentours.
Puis nous sommes partis à la découverte des cryptes, l'ossuaire et le musée lapidaire (ornements sculptés, colonnes …etc.). La crypte où sont enterrés les évêques de Périgueux depuis deux siècles.
Puis le clou de cette visite privée, le saint du saint, la grotte de l'ermite St Front découverte en 1872, qui selon la légende aurait vécu, dans cette grotte naturelle aménagée en cluzeau, une partie de sa retraite, mais ceci est une autre histoire !
Je me permets au nom de l'ADRAHP, de remercier chaleureusement, Thierry Baritaud, pour sa disponibilité et de nous avoir fait partager sa grande érudition, merci à lui. (photos : C. Chevillot, A. Guillin)
A.G

ST FRONTW.jpg

LES 150 ANS DE CRO-MAGNON


http://tf0h.r.ca.d.sendibm2.com/wfbmj7mmksqvf.html

Les Aqueducs antiques de Saintes


http://aqueducs-antiques-de-saintes.fr/

CIRCUIT DES CHEVALIERS

chevaliers.jpg

OUVERTURE DU FACSIMILÉ DE LA GROTTE CHAUVET

Dite caverne du Pont d'Arc


grotte chauvet.jpg

ADRAHP : Siège Social : Centre Socioculturel, Mairie - 24650 CHANCELADE (FRANCE)

3174 visites

Accès admin