en tête

Conférences

Les paysans du Périgord et la Révolution
Evoquer les paysans à l’époque de la Révolution dans le cadre du nouveau département de la Dordogne c’est se demander comment ,95% de la population étant rurale, ceux qu’on appelle les « laboureurs » et bientôt « les cultivateurs », bref « le peuple des campagnes » participe durant la période qui va de l’été de la Bastille a la chute de Robespierre au mouvement national et quelle conséquences il a sur lui.
Nous regarderons d’abord les campagnes à travers les mouvements qui les agitent : la Grande Peur et l’organisation spontanée » des villages qui se dotent d’organisations nouvelles comme les gardes nationales , le « mouvement des mais » de l’hiver 1790 en Sarladais et ses contre-effets dans le reste du département ; la révolte des métayers de l’été 1791 et, plus diffuse, la lutte contre la spéculation frumentaire et les refus de la conscription surtout sensibles en Nontronnais.
Les événements sont des miroirs grossissants. A travers eux nous tenterons de dégager les trais caractéristiques d’un monde dont nous tenterons définir l’identité. Ces hommes et ces femmes qui ne savent pas lire et manient mal le français comment se sont-ils situés par rapport à la cascade décisions venues de Paris ? Leurs mouvements, notamment contre les rentes seigneuriales sont-ils une poursuite de leur combat ancestral ? Comment intègrent-ils de nouveaux modes d’êtres politiques. Et la commune, nouvelle entité de base de quoi est-elle faite : lieu de fraternité ou d’affrontement ? Et quelle image ont de ces « gens des campagnes » les révolutionnaires locaux que sont les Jacobins où les nobles qui disparaissent peu à peu ?
Finalement en quoi, au tournant de 1794, le destin du monde rural se trouve-t-il changé par la disparition des charges si lourdes qui pesaient sur eux et que nous montrent les images populaires. Et ce monde de petits paysans, sans cesse en alerte au XIX° siècle contre le retour de la dîme et des droits féodaux comment s’inscrit-il dans la ligne de la « Grande Révolution » ?
Beaucoup de questions qui peuvent être autant de points d’échanges et de réflexion sur des événements restés durablement inscrits dans les mémoires et qui peuvent aujourd’hui nous éclairer sur l’originalité de ce qui fut notre province.

prf.JPG

confpeyrouse.jpg



Chers amis de l’ADRAHP,

Un grand merci à la centaine de membres et sympathisants
de notre Association qui sont venus samedi soir 1er décembre
écouter notre conférencier, Gérald Migeon, et partager le repas
convivial de fin d’année. Et ce malgré les barrages filtrants
des Gilets Jaunes et la pluie.

Après avoir écouté la brillante conférence de Gérald Migeon relative
aux Sociétés guerrières en Amérique centrale, avec d’intéressants parallèles
avec les sociétés occidentales antiques, ce sont 80 personnes qui ont
dégusté l’excellent repas concocté par Marie Bayol.

On vous attend aussi nombreux en 2019
pour une nouvelle soirée de rencontre et de partage autour de nos recherches.

Le Bureau de l’ADRAHP vous souhaite de passer d’excellentes fêtes de
Noël et du Nouvel An en famille et avec vos proches et amis.
On vous attend nombreux pour la première réunion de janvier 2019.

Christian Chevillot et les trois actifs, Lili Veyssy, Yvon Duteil, André Guillin du bureau.

soiree decembre 2018 .jpg

conference GM.jpg

NONTRON

nontron.JPG

CERCLE DE RECHERCHE DES FONDERIES DU PAYS D’ANS ET DE LA ROUTE DES CANONS

ADHÉREZ


Patric CHOUZENOUX et Dominique MARSAC, Nos Présidents CRFPARC

Pour le Conseil d’Administration,

Patric CHOUZENOUX, Président

CERCLE DE RECHERCHE DES FONDERIES DU PAYS D’ANS ET DE LA ROUTE DES CANONS
Adresse Siège Social : CRFPARC Mairie 24210 THENON
Adresse pour courrier : CHOUZENOUX Patric 5, Impasse de la Béchade 24570 CONDAT SUR VEZERE
TEL : 06 72 74 28 30 Mail : patric.chouzenoux@orange.fr

--------------------------------------------------------------------------
BULLETIN D’ADHESION 2018
Mme Mr
Nom : ……………………………………………………………………………
Prénom : ………………………………………………………………………
Adresse : ………………………………………………………………………
……………………………………………………………………….
Tel : ………………………………………………………………………………
Cotisation annuelle 2018- Individuel 15€- Couple 25€

o Renouvelle son adhésion au Cercle
o Adhère au Cercle

Le règlement par chèque sera à libeller : CRCFPARC route des canons

L'équipe de la
Société de l’Histoire du Protestantisme dans la Vallée de la Dordogne nous présente un

OBJET INSOLITE

Cette assiette ornée d'une belle croix huguenote a été remise à la SHPVD par un généreux donateur anonyme. Vous pouvez la contempler au centre des archives à Sainte-Foy-La-Grande.

assiette-huguenote.jpg

Assiette huguenote

L'histoire du Protestantisme français

Un petit livret retraçant les étapes marquantes du Protestantisme en France vient de paraître aux éditions Olivetan. Ce petit guide écrit par Olivier Pigeaud offre un repère complet et simple de la Réforme. Il est disponible en 4 langues, français, anglais, espagnol et hollandais.

Vous pouvez acquérir le livret au centre des archives de la SHPVD, au prix de 5€.

À DECOUVRIR
Colloque

« Les actes du colloque des musées protestants européens 2017 »
L'ouvrage vient de paraître et rend compte des textes présentés par les différents intervenants lors des rencontres qui ont eu lieu du 28 avril au 1er mai 2017 à la Fondation John BOST : Christian Galtier, Laurent Gerverau, Patrick Cabanel, Philippe Charreyre, Séverinne Pacteau de Luze, Bertrand Gibert, Marcel Manoël, Gabrielle Cadier Rey.
L'ouvrage est à acquérir au centre des archives de la SHPVD, au prix de 5€.

AGENDA

23 Janvier 2018 : Assemblée générale ordinaire de la SHPVD et sortie du bulletin N° 20, L'assemblée sera suivie d'une conférence animée par Ghislain Verral sur "Sainte-Foy-la-Grande une ville protestante". À partir de 14h, Espace Gratiolet à Sainte Foy la Grande

Samedi 3 février 15h : conférence de Patrick Cabanel sur « Fernand Buisson, la laïcité », Espace Gratiolet, 27bd Gratiolet, 33220 Sainte Foy la Grande.




Le Centre Michel de Boüard-CRAHAM

Université de Caen Basse-Normandie/CNRS
lance un carnet de recherche sur les mondes normands médiévaux.

MNM.jpg

http://mnm.hypotheses.org/

Le carnet est destiné principalement à la diffusion de l’information ou à engager le débat d’idées, qui peut plus tard entrer sous une forme davantage finalisée dans une revue. Un volet important sera « la recherche qui se fait », en ouvrant le carnet aux appels à projets, à la littérature grise, aux rapports d’étape, aux comptes rendus (séminaires, colloques, journées d’études, de thèses, d’ouvrages), présentation d’outils de recherche, annuaire des thèses.

MNM se veut ainsi le support d’une communauté et un outil de « réseautage ». Un travail important sera réalisé sur les outils favorisant une mise en réseau. Il est prévu également d’établir un partenariat avec des institutions (centres de recherche, musées…) engagées dans le réseau. Ce carnet sera lié à la revue électronique Tabularia. Sources écrites de la Normandie médiévale (http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/), mais sur un périmètre élargi et avec une finalité différente d’une revue. Il est édité sur la plate-forme hypotheses.org et dispose d’un numéro ISSN.

Espace de dialogue et d’information, le carnet MNM permet de publier des contributions ensuite validées (ou non) par le comité éditorial et la rédaction. Ces billets peuvent être rédigés en français et/ou en anglais, mais d’autres langues sont admises. Il est possible d’intégrer des notes de bas de page aux billets, ainsi que des illustrations. Les billets publiés sont indexés, et référencés sur le web. Ils peuvent être cités et disposent d’une adresse pérenne. Ces billets peuvent être modifiés par leurs auteurs et être ensuite développés sous forme d’articles pour des revues scientifiques. Ils permettent ainsi à leurs auteurs de faire connaître l’objet de leurs recherches, et d’apporter à celles-ci une plus grande visibilité.

Le carnet MNM est ouvert aux membres des institutions de recherche (laboratoires, universités) et patrimoniales (musées, archives, bibliothèques), ainsi qu’aux étudiants (masters et doctorats).
Pour devenir membre, il vous suffit d’envoyer une demande d’adhésion en remplissant le formulaire prévu à cet effet et disponible sur le site dans la rubrique Annuaire et partenaires. Un code d’accès au carnet sera envoyé aux membres souhaitant rédiger des billets. Ces billets devront toutefois être validés par la rédaction et le comité scientifique avant d’être mis en ligne.

ADRAHP : Siège Social : Centre Socioculturel, Mairie - 24650 CHANCELADE (FRANCE)

4539 visites

Accès admin