en tête

Fouilles du réseau de chaleur - Conférence mercredi 15 novembre à 18h00
Dans le cadre du suivi archéologique du futur Réseau de chaleur des Deux-Rives, rendez-vous
Mercredi 15 novembre 2017
18h00 à Vesunna
Point d'étape, les fouilles de septembre-octobre 2017
Par Pierre Dumas-Lattaque, archéologue responsable d'opération pour le bureau d'étude Evéha
Conférence et discussions suivies d'un ApéROmain

Prochaine conférence mercredi 13 décembre 2017, 18h à Vesunna

Vesunna Site-musée gallo-romain de Périgueux
Tel. 05 53 53 00 92 (accueil) / 05 53 03 38 30 (administration)
vesunna@perigueux.fr
Retrouvez toute l'actualité sur www.perigueux-vesunna.fr et www.facebook.com/vesunna


Dernière minute : une bonne nouvelle. Notre bulletin annuel de l’ADRAHP,
le numéro 31 de 2016, vient de paraître.

Il sera à la disposition de celles et ceux qui seront à jour de leur cotisation 2017
à la réunion de ce vendredi 6 octobre où nous vous espérons nombreux

parcot2017.jpg

SORTIE DU SUPPLÉMENT N° 7 DE L'ADRAHP :

« ECORNEBŒUF – LA COLLINE DES PÉTROCORES -
DE OUESONA À VESUNNA »


par christian Chevillot



APPEL À LA COTISATION 2017

Comme toute association, l'ADRAHP a besoin des cotisations annuelles de ses adhérents pour maintenir le financement de ses activités et en particulier la sortie de son bulletin annuel tout en couleurs dorénavant et a son nombre important de pages et de ses suppléments, oui cela à un coût.
Pour l'année 2016, nous avons publié le travail d'André Guillin sur les "Meules et les Meuliers en Périgord (qui devient une référence nationale pour les chercheurs).
Pour cette année 2017, va paraitre un autre ouvrage conséquent relatif aux origines gauloises de Périgueux "Escornebœuf, la colline des Pétrocores. D'Ouesona à Vesunna. Nous avons opté pour une politique éditoriale de qualité et novatrice et nous comptons sur votre soutien pour mener à bien notre mission autour du patrimoine du Périgord. Merci de répondre à notre appel amical.
La cotisation de l'année doit normalement être acquittée en début d'année civile et elle donne droit au bulletin annuel qui paraît généralement à l'automne de cette année. Beaucoup d'entre vous règlent lors de la parution du bulletin. Mais pour nous, il serait préférable d'avoir votre participation en début d'exercice. Merci de votre compréhension.
Bien entendu ce rappel ne s'adresse qu'à ceux qui ont 7 mois de retard, ceux qui sont à jour ne tenez pas compte de cet appel.
La cotisation 2017 reste inchangée, avec un bulletin = 38 €
Si vous voulez recevoir votre bulletin à domicile pensez à rajouter 10 € pour les frais d'envoi.

Adressez vos chèques à l'ordre de "ADRAHP" à notre trésorier :

M. Yvon DUTEIL
L'Épalourdie
24310 BUSSAC

Homo sapiens: notre espèce 100.000 ans plus vieille qu'estimé jusqu'ici

AFP, publié le mercredi 07 juin 2017 à 21h33

Des restes d'Homo sapiens, vieux de 300.000 ans ont été mis au jour à Jebel Irhoud au Maroc selon deux études parues mercredi dans la revue Nature. Mais pourquoi des chercheurs se sont-ils mis à creuser si loin de l'Afrique de l'Est, berceau présumé de l'humanité?
Le site, situé dans la région de Safi, à 400 km au sud de Rabat, est bien connu des archéologues. En 1968 déjà, il a livré le fossile d'un jeune enfant, appelé d'Irhoud 3, initialement daté à 40.000 ans puis à 160.000 ans.

DISPONIBLE

" MEULIERS ET MEULIÈRES EN PÉRIGORD "

der_6.jpg



Un ouvrage d' André Guillin

71 meulières dans 34 communes:
Brantôme, Cantillac, Capdrot, Castels, Cercles, Chancelade, Conne-de-Labarde, Domme, Cénac-St Julien, La Rochebeaucourt, La Tour Blanche, Lanquais, Le Buisson-de-Cadouin, Manaurie, Marquay, Mauzens-et-Miremont, Mazeyrolles, Monbazillac, Monmadalès, Paussac-St-Vivien, Plazac, Quinsac, St Aubin de Lanquais, Saint Crépin de Richemont, Saint-Nexans, Saint-Sulpice d'Eymet, Sainte Sabine-et-Born, Sarliac-sur-Lisle, Savignac les Églises, Thiviers, Vanxains, Verdon, Vergt de Biron, Villac et Bergerac


hors département : Épernon, La Ferté-sous-Jouarre

40 € + 10 € si frais de port
264 pages, illustré de 463 figures en couleur, couverture cartonnée, format 21 x 29,7 cm.

Les Clochers d'Or
La version 2016, les résultats a été faussée et contaminée par la paranoïa d'un petit bourgeois de Périgueux, membre du jury, qui n'a pas supporté les critiques portées sur certains élus faites au sujet de dépenses d'argent public pour la réalisation d'un sentier. L'homme politique qu'il était alors s'est reconnu soi-disant dans les remarques rapportées, qui ne sont que des faits et rien que des faits, dans le livre, présenté par un de nos membres au dit concours, argumentant être diffamé, ce dont il n'a pas, à ce jour, apporté la ou les preuves de sa diffamation.

Après un intense lobbying auprès de ses collèges jurés (8 sur 11 ont craqué) et dans la presse régionale. Ce phénomène de groupe est bien connu des psychologues, c'est la curée, certains des votants n'avaient pas lus les trois lignes incriminées par ce monsieur, c'est dire !
Ce n'est plus un prix littéraire, mais plutôt un tribunal politique et corporatiste, avec ses clans.Cette session a franchi un cap d'ailleurs, faisant fi de son règlement qui impose aux auteurs, que leur ouvrage fasse au minimum cent pages, en acceptant un livre de 65 pages commis par cinq auteurs, ce n’est pas un livre mais un gros prospectus !

Une mention spéciale d'ailleurs au scribouillard auprès d'une gazette régionale, qui ne signe pas ses articles dans une rubrique intitulée "MONSIEUR ECHO" ou plutôt MONSIEUR RAGOT, ou celui-ci oubliant les préceptes d'un vrai journaliste qui sont de vérifier et croiser ses sources, déclare que " l'auteur (traité de grande gueule) aurait tenu dans son livre des propos violents envers cet homme politique!". Étonnant quand on sait que ce livre était disponible dans la salle des remises de prix.
Notre auteur, en demandant publiquement pourquoi il n'avait pas été cité, puisque n'ayant pas été averti d'aucune façon de son exclusion du concours (plusieurs excuses, parfois contradictoires lui ont été fournis lors de cette soirée : par manque de temps, envoi d'email, mais pas à la bonne adresse, puis absence de coordonnées, mais présentes dans le livre !?).
Pourtant dans ce climat délétère, madame Maïté Etchechoury, n'a pas hésité à présenter ses excuses à notre auteur , qui les a acceptés, mais que l'on espère sincères, le complimentant sur le travail de recherches accompli pour ce livre avouant au passage que ce qui s'était passé l'avait un peu dépassé.

Voici les résultats du palmarès du Concours Clochers d’Or 2016 :

Prix du Conseil départemental de la Dordogne (1000 €) ex-aequo

Léguillac-De-l’Auche, du paléolithique à l’ère du numérique, par Françoise Bourreau-Raluy

Un prêtre résistant : Georges Rocal (1881 – 1967), par Guy Mandon

Prix des sociétés savantes (500 €)

Gageac et Rouillac, des origines au XXIe siècle, par Patrick Cheyreaud

Prix Eugène Le Roy – ville de Périgueux (500 €)

Cinq siècles d’histoire en Nontronnais, à travers les archives des " La Garde de Saint-Angel", par Pierre Garelli

Prix Jean-René Bousquet (400 €)

Vésone, mémoire d’un quartier de Périgueux (1930 – 2014), par Anne-Sylvie Moretti

Prix des Lauréats (300 €)

Ajat, Abzac d’Hautefort sous l’Ancien Régime, une commune chargée d’histoire en pays d’Ans et d’Auberoche, par Martial Faucon

Prix du Crédit Agricole (300 €)

L’occupation allemande en Périgord, par Patrice Rolli

Prix Dominique Lavigne (250 €)

Le rêve du sorcier – Antoine de Tounens, Roi d’Araucanie et de Patagonie Une biographie, par Jean-François Gareyte

Prix des libraires et éditeurs (200 €)

1940 en Dordogne, année de rupture, par Catherine et François Schunck

Prix du terroir (150 €)

Faux et usages de Faux, par Jack Delayre, Arlette Faure, Chantal Marcomini, Mauricette Potier

Prix d’encouragement (100 €) Du Périgord à la Nouvelle France – 1640-1760, par Michel Souloumiac

ALERTE


le Musée d'archéologie d'Eysses a été vandalisé dans la nuit de lundi à mardi.
Vitrines et objets brisés, objets volés: lots de monnaies très usées, belles monnaies de Hadrien et Vespasien en bronze.
Plusieurs copies en plâtre et en résine de statuettes, d'intailles, de monnaies.
Merci de vous intéresser et nous signaler toute personne qui vous proposerait ces objets à la vente.
Cordialement
Jean François Garnier
06 10 15 48 43

ADRAHP : Siège Social : Centre Socioculturel, Mairie - 24650 CHANCELADE (FRANCE)

8527 visites

Accès admin